Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bons baisers de Russie

Bons baisers de Russie

Из России с любовью, parce que la Russie ne se limite pas qu'à la vodka et à la balalaïka... Ce blog est un rendez-vous incontournable pour celles et ceux qui souhaitent en(re)découvrir l'Histoire et la culture de la Mère Patrie, mais aussi plus généralement de l'Europe de l'Est.


Pologne

Publié par Pauline Sacré sur 15 Mai 2017, 08:51am

Catégories : #Géographie

Le trojak sur "Zasiali górale", une danse traditionnelle de Pologne

Drapeau et armoiries polonais

Drapeau et armoiries polonais

La Pologne est un pays d'Europe centrale, frontalier avec la Russie ; elle partage également ses frontières avec la Tchéquie, la Slovaquie, la Lituanie, la Biélorussie et l'Ukraine.

Bon à savoir

CapitaleVarsovie
Monnaiezłoty (PLN)
Superficie312 685 km²
Population38 505 614 habitants (2015)
Indicatif téléphonique+48
Villes principalesGdańsk, Warszawa, Kraków
Fête nationale3 mai

 

La capitale, Varsovie (Warszawa), doit son nom à une légende selon laquelle deux sœurs sirènes vivant dans la mer Baltique se perdirent en nageant. L'une se retrouve au Danemark et devient l'emblème de Copenhague ; l'autre, descendant la Vistule, rencontre en chemin deux amants, le marin Wars et la sirène Sawa, qu'elle somme de fonder la ville en unissant leurs noms. Munie d'une épée et d'un bouclier, elle est le symbole de Varsovie et promet de secourir les habitants de Varsovie chaque fois qu'ils seraient en danger.

La Pologne s'étend sur 650 km du nord au sud et sur 690 km d'est en ouest, ce qui en fait le neuvième pays de par sa superficie (312 685 km²). Elle possède plus de 3000 km de frontières terrestres et de nombreuses réserves naturelles, ainsi qu'un accès à la mer Baltique dans laquelle se jette la Vistule (Wisła), l'un des deux fleuves principaux ; l'autre est l'Oder (Odra). Le territoire est couvert à 28% par la forêt.

La Pologne est une République parlementaire depuis 1990 ; le Président actuel est Andrzej Duda, succédant à Bronisław Komorowski en 2015 ; ce dernier a lui-même accédé au pouvoir après que son prédécesseur soit décédé dans un accident d'avion à Smolensk en 2010.

Gdańsk est, de loin, la ville polonaise la plus ancienne : en effet, en 1997 elle célébrait son millénaire. Située sur la mer Baltique, au nord du pays, elle possède le statut de "capitale maritime" et compte aujourd'hui plus de 750 000 habitants. Gdańsk est la ville natale du physicien Daniel Gabriel Farenheit, qui a donné son nom à l'échelle de température éponyme. Elle est jumelée avec Nice (1992), Rouen (1992) et Marseille (1999).

Cracovie (Kraków) fut la capitale du pays de 1210 à 1596, année où Sigismond III de Pologne déménage sa résidence à Varsovie. Cracovie possède dix-huit quartiers, dont le centre historique qui est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1978 ; la ville abrite l'université Jagellonne, dont je parle plus bas. Cracovie est jumelée avec Orléans (1992) et Bordeaux (1993) et a accueilli les JMJ en 2016.

Un peu d'histoire

L'Histoire de la Pologne commence en 966, avec le prince Mieszko 1er, de la dynastie des Piast, laquelle gouverne jusqu'en 1370. Le pays, gouverné par Henri III de 1573 à 1575, est partagé trois fois au dix-huitième siècle. La première constitution polonaise date de 1791 : c'est la première en Europe (devançant la France) et la deuxième dans le monde, les États-Unis ayant ratifié la leur en 1787. Le duché de Varsovie est créé en 1807 par Napoléon 1er ; à l'époque, les troupes napoléoniennes, alors en guerre avec l'Empire russe, livrent de nombreuses batailles, notamment en Pologne. Elles font l'objet de nombreux récits, comme Pan Tadeusz d'Adam Mickiewicz ou Guerre et Paix de Lev Tolstoï.

 

 

Adam Mickiewicz (1798-1855), équivalent polonais de William Shakespeare. Son œuvre principale, Pan Tadeusz, est incontournable sur les bancs d'école en Pologne, un peu comme les Fables de La Fontaine chez nous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Janusz Radek, chanteur polonais popularisé grâce à son tube Kiedy umrę kochanie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Pologne devient indépendante le 11 novembre 1918, après signature de l'Armistice de la Première Guerre mondiale. Le pays est envahi par les troupes nazies et slovaques le 1er septembre 1939, ce qui marque le début de la Seconde Guerre mondiale pendant laquelle, comme beaucoup d'autres villes polonaises, Varsovie possède son propre ghetto, où sont parqués tous les Juifs de la ville. Le ghetto, qui fait 300 hectares, est divisé en deux parties reliées par un pont en bois ; l'ensemble est clos par un mur de 18 kilomètres de long. Le tramway est la seule connexion avec l'extérieur. Le soulèvement du ghetto a lieu du 19 avril au 16 mai 1943 et la jonquille est son symbole ; les autres habitants de Varsovie, eux, organisent la Résistance polonaise, représentée par le symbole ci-dessous (le W, initiale polonaise de Varsovie, surmonté du P de Pologne). L'insurrection de Varsovie, du 1er au 2 août 1944, mobilise des milliers de personnes dont 200 000 perdent la vie ; il s'agit de la rébellion anti-nazi la plus importante. Elle a fait l'objet d'un film, Miasto 44, sorti en juillet 2014 à l'occasion de son soixante-dixième anniversaire. Lorsque la paix est finalement signée en 1945, la ville est détruite à 90% et entièrement reconstruite. Le 1er août, 17h, est un rendez-vous incontournable pour les Polonais : chaque année, à ce qu'ils appellent Godzina W (l'heure H à laquelle a débuté l'insurrection de Varsovie), la capitale s'immobilise une minute en mémoire de ceux qui sont tombés pour sa libération.

Après la Seconde Guerre mondiale, le pays se remet tout doucement. Staline offre à Varsovie le palais de la Culture et des Sciences. Ce monument, bâti entre 1952 et 1955, abrite un théâtre de 6000 places et est visible depuis n'importe quel quartier de la capitale : d'une envergure de 231 mètres, il abrite 3288 pièces réparties sur 42 étages. Depuis le dernier, on a une vue imprenable sur la ville.

La Pologne est pendant longtemps sous la botte de l'URSS et, en 1980, alors que le pays commence tout juste à s'affranchir de la domination soviétique, un électricien de Gdańsk fonde le mouvement Solidarność (Solidarité), dont le logo ci-dessous reprend les couleurs du drapeau polonais. Il s'agit de Lech Wałęsa, leader de l'opposition ; soutenu par le pape Jean-Paul II, il reçoit le prix Nobel de la Paix en 1983 et préside la Pologne de 1990 à 1995.

La Pologne possède quatorze monuments déclarés au patrimoine mondial de l'UNESCO et fait partie de l'OTAN depuis 1999 ; elle est entrée dans l'Union Européenne le 1er mai 2004.

En 2002, le cinéaste Roman Polański, d'origine polonaise, sort sur les écrans un film intitulé Le pianiste, tiré du roman éponyme écrit par un Juif ayant vécu le ghetto de Varsovie. Il s'agit de l'autobiographie de Władysław Szpilman ; Adrien Brody tient le premier rôle dans l'adaptation cinématographique, ce qui lui vaudra une notoriété internationale. Pour l'occasion, le réalisateur a reconstitué la passerelle reliant le Petit et le Grand ghettos.

Tube de 2008, sur l'album "Dziękuję za miłość" de Janusz Radek

Université Jagellonne

L'université Jagellonne, située à Cracovie, est l'une des plus anciennes universités d'Europe. Elle a été fondée au quatorzième siècle par le roi Casimir le Grand et connaît son âge d'or au quinzième siècle.

L'université comporte une centaine de bâtiments et jouit d'un certain prestige ; certains polonais célèbres ont passé du temps sur ses bancs comme l'astronome Nicolas Copernic ou encore Tadeusz Pankiewicz et Henryk Sławik, respectivement pharmacien et diplomate, reconnus Justes parmi les Nations pour avoir sauvé des Juifs de la Shoah.

Quelques souvenirs de mon séjour en Pologne (université d'été à Pułtusk), 2015. Tous droits réservés
Quelques souvenirs de mon séjour en Pologne (université d'été à Pułtusk), 2015. Tous droits réservés
Quelques souvenirs de mon séjour en Pologne (université d'été à Pułtusk), 2015. Tous droits réservés
Quelques souvenirs de mon séjour en Pologne (université d'été à Pułtusk), 2015. Tous droits réservés
Quelques souvenirs de mon séjour en Pologne (université d'été à Pułtusk), 2015. Tous droits réservés
Quelques souvenirs de mon séjour en Pologne (université d'été à Pułtusk), 2015. Tous droits réservés
Quelques souvenirs de mon séjour en Pologne (université d'été à Pułtusk), 2015. Tous droits réservés
Quelques souvenirs de mon séjour en Pologne (université d'été à Pułtusk), 2015. Tous droits réservés
Quelques souvenirs de mon séjour en Pologne (université d'été à Pułtusk), 2015. Tous droits réservés
Quelques souvenirs de mon séjour en Pologne (université d'été à Pułtusk), 2015. Tous droits réservés
Quelques souvenirs de mon séjour en Pologne (université d'été à Pułtusk), 2015. Tous droits réservés
Quelques souvenirs de mon séjour en Pologne (université d'été à Pułtusk), 2015. Tous droits réservés

Quelques souvenirs de mon séjour en Pologne (université d'été à Pułtusk), 2015. Tous droits réservés

Université d'été à Pułtusk, 2015

Grâce à Linguae Mundi, j'ai bénéficié d'un séjour de trois semaines en Pologne en août 2015. J'ai visité Varsovie en grande partie : le Parlement, la bibliothèque universitaire, le château royal et l'équivalent polonais de la Grand'Place lilloise (Stare Miasto). J'ai aussi assisté à un concert de musique classique à Opinogóra, découvert quelques danses folklores ainsi que la "Kolejka" (littéralement "La queue"), jeu de société très répandu en Europe de l'Est qui nous donne une idée de ce à quoi ressemblait la vie en Europe orientale à l'époque soviétique. Nous étions deux françaises parmi une quarantaine d'étudiants venus du monde entier : indiens, espagnols, chinoises, finlandais, italiens, russes, biélorusses, taïwanais, tchèques, ukrainiens, slovaques...

À la fin du séjour, nous avons visité le village ethnographique de Sierpc. Une sorte de retour aux sources, où l'on a l'impression de se prendre une claque en pleine figure : ce village rustique, qui témoigne d'un autre temps, est composé de corps de fermes (18-19-début 20me siècles) dont la taille varie selon les moyens de ses occupants. Leur seul point commun : on n'y trouve que l'essentiel, rien de superflu. Comme nos ancêtres semblaient connaître le sens de l'expression "vivre simplement", la visite de ce genre de village a le don de nous faire réfléchir sur notre manière de consommer...

Ce voyage a été surtout l'occasion de découvrir la gastronomie polonaise dans toute sa splendeur :

-Żubr, espèce protégée de bison d'Europe vivant dans la forêt de Białowieża, elle-même située dans la zone strictement protégée d'Orłówka. Cette espèce a donné son nom à une bière et à une vodka, toutes deux aromatisées à l'herbe de bison. Je parle d'ailleurs de la Żubrówka dans un article spécialement dédié à la culture de la vodka en Europe de l'Est : http://bons-baisers-de-russie.over-blog.com/2016/09/vodka.html

-Les pierogi, sorte de gros ravioli souvent fourrés à la viande, au fromage ou aux épinards, constituent l'un des plats les plus connus de Pologne et le sont même plus généralement en Europe de l'Est : tout comme la vodka, ils varient d'un pays à l'autre. En Russie par exemple, on parle de пирожки (pirojki).

Smacznego !

-Les Michałki, bonbons chocolatés généralement fourrés à la cacahuète. Ils accompagnent traditionnellement le café. Il existe d'autres parfums, comme les Michałki au chocolat blanc.

D'autres plats polonais traditionnels : kapusta wigilijna (choucroute), szalot, tradycyjna sałatka, barszcz czerwony (borsch rouge) ou biały (blanc), makowiec, piernik, sernik (gâteau au fromage blanc), kapuśniak (soupe à base de choucroute), chłodnik litewski (soupe froide à base de betterave et de yaourt, servie avec un œuf cuit), żurek (soupe constituée de farine de seigle, de pommes de terre, d'une saucisse et d'un œuf), zupa ogórkowa (soupe de concombres), zupa koperkowa (soupe de légumes aromatisée à l'aneth), rosół z kurczaką (bouillon de poule servi avec des vermicelles), zupa pomidorowa (soupe à base de tomates fraîches ou de concentré de tomates, traditionnellement accompagnée de riz ou de vermicelles), grochówka (soupe de pois cuits), zupa grzybowa (soupe de champignons), tatar (steak tartare), gołąbki (viande de bœuf hachée avec du riz, enroulée dans des feuilles de chou), wątróbki dobriowe (foie de volaille frit accompagné d'oignon).

Costumes polonais traditionnelsCostumes polonais traditionnels
Costumes polonais traditionnelsCostumes polonais traditionnels

Costumes polonais traditionnels

Hymne polonais-Гимн Польски

Un peu de vocabulaire

Cześć !=Salut !
Proszę=S'il vous plaît/De rien (selon contexte)
Ile to kosztuje ? = Combien ça coûte ?
Dziękuję=Merci
Na pomoc !=À l'aide !
Przepraszam=Pardon

jeden, jedna, jedno=un, une
dwa, dwie, dwoje=deux
trzy=trois
cztery=quatre
pięć=cinq
sześć=six
siedem=sept
osiem=huit
dziewięć=neuf
dziesięć=dix

Jesteś szalona, tube qui a envahi les discothèques polonaises en 1997

Trombinoscope polonais, dans l'ordre d'apparition : Lech Wałęsa, Karol Wojtyła, Fryderyk Chopin, Maria Skłodowska-Curie, Mikołaj Kopernik, Roman Polanski, Guillaume ApollinaireTrombinoscope polonais, dans l'ordre d'apparition : Lech Wałęsa, Karol Wojtyła, Fryderyk Chopin, Maria Skłodowska-Curie, Mikołaj Kopernik, Roman Polanski, Guillaume Apollinaire
Trombinoscope polonais, dans l'ordre d'apparition : Lech Wałęsa, Karol Wojtyła, Fryderyk Chopin, Maria Skłodowska-Curie, Mikołaj Kopernik, Roman Polanski, Guillaume ApollinaireTrombinoscope polonais, dans l'ordre d'apparition : Lech Wałęsa, Karol Wojtyła, Fryderyk Chopin, Maria Skłodowska-Curie, Mikołaj Kopernik, Roman Polanski, Guillaume ApollinaireTrombinoscope polonais, dans l'ordre d'apparition : Lech Wałęsa, Karol Wojtyła, Fryderyk Chopin, Maria Skłodowska-Curie, Mikołaj Kopernik, Roman Polanski, Guillaume Apollinaire
Trombinoscope polonais, dans l'ordre d'apparition : Lech Wałęsa, Karol Wojtyła, Fryderyk Chopin, Maria Skłodowska-Curie, Mikołaj Kopernik, Roman Polanski, Guillaume ApollinaireTrombinoscope polonais, dans l'ordre d'apparition : Lech Wałęsa, Karol Wojtyła, Fryderyk Chopin, Maria Skłodowska-Curie, Mikołaj Kopernik, Roman Polanski, Guillaume Apollinaire

Trombinoscope polonais, dans l'ordre d'apparition : Lech Wałęsa, Karol Wojtyła, Fryderyk Chopin, Maria Skłodowska-Curie, Mikołaj Kopernik, Roman Polanski, Guillaume Apollinaire

Pour aller plus loin...

http://www.warsawuprising.com

http://www.1944.pl

Guide de conversation polonais, collection Lonely Planet. ISBN 978-2-81614-081-1.

Guide Vert Michelin sur la Pologne. ISBN 978-2-06-719000-9.

https://10latwue.pl/

Henrin TINCQ, Jean Paul II, Le pape du XXe siècle. Volume 12. Le Monde Histoire, collection "Ils ont changé le monde". Paris, 2015. ISBN de la collection : 978-2-36156-184-0. ISBN du volume : 978-2-36156-196-3.

Vincent GIRET, Wałęsa, Un ouvrier contre le communisme. Volume 14. Le Monde Histoire, collection "Ils ont changé le monde". Paris, 2015. ISBN de la collection : 978-2-36156-184-0. ISBN du volume : 978-2-36156-198-7.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents