Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bons baisers de Russie

Bons baisers de Russie

Из России с любовью, parce que la Russie ne se limite pas qu'à la vodka et à la balalaïka... Ce blog est un rendez-vous incontournable pour celles et ceux qui souhaitent en(re)découvrir l'Histoire et la culture de la Mère Patrie, mais aussi plus généralement de l'Europe de l'Est.


Gorbatchev

Publié par Pauline Sacré sur 4 Juillet 2017, 11:24am

Catégories : #Hommes politiques

Mikhaïl Gorbatchev (Горбачев, Михайл Сергеевич) est le dernier dirigeant soviétique, il succède à Konstantin Tchernenko.

Né en 1931 à Privolnoïe, dans le kraï de Stavropol, il accède au pouvoir en 1985 ; depuis les débuts de l'URSS, c'est le plus jeune chef d'État soviétique (54 ans). Il est plein d'ambition et souhaite donner un nouvel élan à un système qui s'essouffle, mais sa politique aura l'effet inverse : il précipitera effectivement le bloc communiste vers sa chute. Ses maîtres mots sont la glasnost' (гласность, transparence) et la perestroïka (перестройка, restructuration économique), qu'il semble pourtant rayer de son vocabulaire lorsque survient l'accident de Tchernobyl en 1986.

Cette catastrophe le pousse à accélérer le programme de dénucléarisation du pays, action qui lui vaut un prix Nobel en 1990 ; l'année suivante, il est séquestré pendant ses vacances en Crimée, en même temps que le putsch qui a lieu à Moscou. Il démissionne en décembre 1991, l'URSS est dissoute le lendemain et devient la Fédération de Russie (Российская Федерация, fréquemment abrégée en РФ).

Bien que jouissant d'une grande popularité dans le monde entier, tout le long de son mandat-la gorbymania s'étend même jusqu'aux États-Unis-, Mikhaïl Gorbatchev est très impopulaire dans son propre pays. À tel point qu'en 2014, profitant de son hospitalisation, des hackers russes diffusent sur Internet une rumeur selon laquelle le dirigeant soviétique serait décédé.

Il se démarque de ses prédécesseurs en refusant toute retouche de son portrait et en pratiquant l'autodérision.

Depuis qu'il a quitté le pouvoir, Mikhaïl Gorbatchev a publié quatre livres et a participé à plusieurs documentaires ainsi qu'à un film ; il s'est également engagé dans plusieurs causes humanitaires. Il a été reconnu docteur honoris causa à l'université de Liège et à l'école HEC de Paris.

Pour aller plus loin

Max GALLO, Les Clés de l'histoire contemporaine. Collection le Livre de Poche, Paris, 2009. ISBN 978-2-253-11502-1. Pages 808-812.

http://www.lefigaro.fr/international/2016/12/25/01003-20161225ARTFIG00023-il-y-a-25-ans-mikhail-gorbatchev-mettait-un-point-final-a-l-union-sovietique.php

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents